L'emploi dans le secteur public, et en collectivité locale, est un débouché important pour les diplômés en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives). C'est ce qui ressort d'un travail réalisé par la Conférence des directeurs et doyens de Staps et le Groupe d’analyse de la relation emploi-formation (Garef)

et dévoilé le 8 janvier 2019 à Rouen. Intitulée "Enquête emploi diplômés Staps 2015-2016", l'étude s'est appuyée sur un questionnaire adressé aux diplômés de l'année scolaire 2015-2016 et a cherché à savoir ce qu'ils étaient devenus deux ans après l'obtention de leur diplôme. Sur les 10.600 diplômés en Staps, l'échantillon des répondants s'établissait à 2.458 personnes.

Les masters en emploi à 84,4%


Globalement, deux ans après l'obtention de leur diplôme, les diplômés en Staps sont en emploi à 56,7%, toujours étudiants à 33,33% et sans emploi pour 10% d'entre eux. Par ailleurs, le taux d'emploi est d'autant plus élevé que le niveau de diplôme est haut. Ainsi les titulaires d'un master sont en emploi à 84,4%, tandis que les titulaires d'une licence ne le sont qu'à 44,4%. En effet, dans cette catégorie, 45,2% des répondants sont encore étudiants deux ans après l'obtention de leur premier diplôme. Un diplôme sort tout de même du lot : le diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (Deust). Deux ans après son obtention, seuls 23% de ses titulaires poursuivent des études, tandis que 60,9% sont en emploi et 16,1% sans emploi, soit le taux le plus élevé, tous diplômés confondus. Conclusion de l'étude sur ces chiffres globaux : "En dehors des répondants ayant fait le choix de poursuivre leurs études, le taux d’emploi des diplômés en Staps est de 84,5% [et] atteint 91,5% pour les masters."

Le sport et l'éducation, premier domaine d'activité


Quand ils sont en emploi, les diplômés en Staps exercent principalement dans le secteur public (44,9%), devant le secteur privé commercial (30,2%) et le secteur associatif (22,3%). A 82,8%, ils exercent à temps plein, et bénéficient d'un contrat à durée déterminée (CDI) dans 56,8% des cas. Leur domaine d'activité le plus courant relève du sport et de l'éducation pour 29,91% d'entre eux. Il s'agit dans ce cas de postes dans la fonction publique d'Etat, dans les collectivités locales ou dans des structures socio-éducatives. Les autres domaines d'activité importants sont le sport-santé dans le secteur médicosocial (16,21%) et l'entraînement sportif (15,98%). Il est toutefois à noter que 22,15% des diplômés en Staps en emploi exercent en dehors du secteur du sport et des loisirs. Autres donnée globale révélée par l'étude : la rémunération moyenne nette mensuelle pour les diplômés en emploi deux ans après l'obtention de leur diplôme est de 1.556 euros.

Fort taux de CDD dans le secteur public


Parmi les diplômés en Staps en emploi, les plus nombreux à rejoindre le secteur public sont, sans surprise, les titulaires d'un master des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation – éducation physique et sportive (MEEF-EPS, 92,3%), mais aussi ceux de la licence éducation et motricité (77,7%).
Pour les titulaires du master MEEF-EPS en emploi deux ans après l'obtention de leur diplôme, le salaire net mensuel moyen est de 1.830 euros et le recrutement a été réalisé, en moyenne, un mois seulement après l'obtention du diplôme ! Par ailleurs, si 96,5% des titulaires du master MEEF-EPS en emploi exercent bien dans le domaine du sport et de l'éducation, dans la fonction publique d'Etat, en collectivité locale ou dans une structure socio-éducative, et à temps plein pour 95,8% d'entre eux, 47,1% sont sous contrat à durée déterminée (CDD). Il est toutefois à remarquer que parmi cette catégorie, les femmes sont beaucoup plus souvent en CDI que les hommes (85,7% contre 22,2%)
Quant aux titulaires de la licence éducation et motricité en emploi deux ans après l'obtention de leur diplôme, ils ont la particularité d'exercer à temps partiel dans 23,7% des cas (26,2% chez les hommes), mais surtout de travailler en dehors du secteur du sport et des loisirs pour 26,56% d'entre eux.
Parmi les plus forts taux d'emploi de diplômés en Staps dans le secteur public, notons encore la licence en activités physiques adaptées et santé (Apas, 44,2%) et le Deust en animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles (Agapsc, 34,8%).

Télécharger l'enquête ici

Jean Damien Lesay pour Localtis

Consultez nos
Offres d'emploi

En savoir plus

Voir notre
Base documentaire

En savoir plus

Partenaires nationaux

© 2019
Andiiss - Tous droits réservés. L'utilisation de ce site est conditionnelle à l'acceptation des conditions d'utilisation et de la politique de confidentialité.